Accueil > Encyclopédie > N > Nip/Tuck > Saison 2 > Les Stigmates du Passé
Les Stigmates du Passé
Titre original : Agatha Ripp
Saison 2 - Episode 8 | N° dans la série : 21 | N° de Production : 177608
1ère Diffusion (Originale) : 10/08/2004 - (Française) : 08/12/2004

Résumé

Agatha Ripp, une prostituée, consulte Sean et Christian pour faire disparaître ses automutilations. Elle leur explique qu’elle s’est fait les stigmates du Christ pour pouvoir être accueillie au sein de l’église afin d’avoir un toit et d’être en sécurité.
Quand à Liz, elle annonce à Sean et Christian qu’elle est enceinte de l’échantillon de sperme de Christian. Christian désire s’impliquer mais la grossesse ne se passe pas comme prévue.
De son côté, Julia a de plus en plus de mal à garder son secret.


Synopsis de l'épisode

Voir le synopsis

Distribution & Production principale
Scénariste(s) : Ryan Murphy

Réalisateur(s) : Michael M. Robin

Acteurs présents : John Hensley (Matt McNamara), Roma Maffia (Liz Cruz), Julian McMahon (Christian Troy), Joely Richardson (Julia McNamara), Dylan Walsh (Sean McNamara)

Guest Star(s) Récurents : Linda Klein (Infirmière Linda) [x56]

Guest Star(s) : John Aylward (Père), Yeniffer Behrens (Mme Tejera), Fionnula Flanagan (Soeur), Cynthia Martells (Dr Cynthia Adams), Gonzalo Menendez (Le père du bébé possédé), Sarah Paulson (Agatha Ripp)

Notes de production

* Notes :
- Bien qu’étant au générique, John Hensley (Matt McNamara) n’apparaît pas dans cet épisode.
- En Angleterre, cet épisode a été diffusé le dimanche de Pâques. C’était une démarche assez risquée vue le contenu de l’épisode.

* Citations :
Christian : - Vous êtes dans une clinique de chirurgie esthétique, vous n’êtes pas dans un confessionnal.
Agatha Ripp : - Ne vous foutez pas de ma gueule. Je vois ce qu’il y a dans votre regard. Toute ma vie j’ai vu ça dans l’œil des mecs. Mais je vous pardonne comme j’ai pardonné à tous les autres. Le pardon est une attitude chrétienne.
Sean : - Mme Ripp, est-ce que vous avez des blessures ou des cicatrices que vous aimeriez que nous fassions disparaître ? (elle fait oui de la tête) Voudriez-vous nous les montrer ? (elle montre ses poignets) Mme Ripp, prétendriez-vous que vous avez des…
Agatha Ripp : - Des stigmates, oui. Enfin, c’est ce que j’ai raconté à l’Eglise car en réalité, je me suis fait ça toute seule. De tous mes péchés, c’est le plus gros.

Christian : - Tu imagines ces pauvres malheureux dans leur église. Ils sont si désespérés qu’ils croient en n’importe quoi. Ils sont prêts à sanctifier une prostituée.
Liz : - Tu veux que je te dise, je comprends cette fragilité. J’adorais être catholique quand j’étais gamine. Toute cette dramaturgie, cette sensation qu’il y avait quelqu’un de mystérieux qui s’occupait de toi au Paradis.
Sean : - Tu as tout lâché quand ?
Liz : - Quand je suis devenue pro-lesbienne.

Le prêtre : - Docteur McNamara, je vois que vous rejetez le concept même de miracle. Toute religion révélée est à vos yeux, de toute évidence…
Sean : - Un mythe empreinté. Vous le pensez aussi.

Le prêtre : - Mais ne voyez-vous pas, Docteur McNamara, que grâce à notre Agatha, un miracle vient de se réaliser ? Cet enfant a été orienté par les voix divines jusqu’à votre associé et vous qui avaient la faculté de lui enlever cette vertèbre en trop et de lui donner la possibilité de vivre une vie normale.
Sean : - Sans vouloir dramatiser, mon Père, on va finir par mettre la clé sous la porte si on continue à opérer gracieusement vos fidèles qui ne font que… que mal interpréter les sciences et les lois naturelles. Parce qu’ils ne reçoivent pas l’instruction que vous avez pour obligation de leur apporter.

Christian : - Il faut que tu essaies de te détendre. Un jour, on repensera à tout ça et on en rigolera.
Liz : - Oui, le fait que tu examines mes serviettes, c’est très hilarant.
Christian : - Je suis content que tu sois venue me voir pour ça. Je commençais à avoir le sentiment que tu ne voulais pas que je m’occupe de ce bébé.

Sean s’adressant à Christian :
- Agatha Ripp a raison au moins sur un point dans ce qu’elle dit. Quand elle cite la Bible : « Vous voulez éviter les faux prophètes mais ils viennent à vous habillés en berger. Et sous leurs manteaux, ce ne sont que des loups féroces. » C’est comme ça que le démon se révèle. Pas de façon évidente sous un aspect machiavélique avec des cornes et une queue. Mais comme un ennemi silencieux déguisé en ami. Quelqu’un en qui tu as confiance et que tu peux aimer même. Que tu laisses entrer dans ta vie. Et dont tu te rends compte trop tard qu’il vient de te la dévaster.

Sean (en parlant de Liz) : - Qu’est-ce qu’elle a ? Elle a déjà fait des interventions sur des enfants.
Christian : - Oui. Mais pas sur des petits qui avait des imperfections congénitales. Moi si j’étais une future maman de 40 ans, je n’aurais surement pas non plus envie de voir ça.

Agatha Ripp : - J’ai rien fait. C’est lui qui a fait ça.
Liz : - Il n’y avait personne d’autres que vous dans la pièce.
Agatha Ripp : - C’est Jésus qui est revenu me voir. J’ai menti quand je vous ai dit que je m’étais fait ça toute seule. Oh mon Dieu, faites que ça s’arrête. Je vous en prie, faites que ça s’arrête.

La sœur : - Oh, d’autres filles qui sont dans mon programme se tailladent aussi, Agatha n’est pas la première. Elles font ça pour détourner la souffrance.
Christian : - Tout en se créant une autre souffrance.
La sœur : - Oh, la souffrance de la chair n’est rien comparée à la souffrance de l’âme, Dr Troy.

La gynécologue : - Je crains qu’on doive naviguer en eaux troubles pendant quelques temps encore. Vous m’en voyez navrée.
Liz : - Je dois avouer que les eaux troubles, je connais mal, Cynthia.
La gynécologue : - Mais c’est justement ça devenir une maman. On passe son temps à tendre le dos et à avoir foi en ce qu’on ignore.
Liz : - Et vous, vous la tirez d’où votre confiance ?
La gynécologue : - De la foi.

Sean s’adressant à Christian :
- Tous les fanatiques religieux ont toujours été bons à enfermer. Il y a un siècle, le plus sur moyen d’atteindre la béatitude auraient été de lécher le pus des lépreux. Ces gens n’étaient surement pas touchés par le divin mais par une déficience importante en chrome.

Sean s’adressant à Christian :
- Aujourd’hui, on a des problèmes identiques dans la mesure où on se demande qui peut adorer une prostituée. Ces gens ont besoin d’antidépresseurs, pas de religion.

Sean, après avoir frappé Christian :
- Je t’aimais plus que tout.

Sean : - S’il vous plait, j’ai besoin de croire en quelque chose.
Agatha Ripp : - Non, aucun intérêt. (elle lui essuie une larme sur sa joue) Il n’y a rien en quoi on puisse croire de nos jours.

* Musiques de l’épisode :
- Choral Music de James S. Levine (Plusieurs fois au cours de l’épisode.)
- Sympathie For Devil des Rolling Stones (Lors de l’intervention de l’enfant avec une queue et quand ils s’aperçoivent des nouveaux stigmates d’Agatha.)
Membres additionnels de la production

Producteur exécutif : Ryan Murphy, Michael M. Robin, Greer Shephard
Co-producteur exécutif : Lyn Greene, Richard Levine
Producteur superviseur : Sean Jablonski
Co-producteur : Brad Falchuk, Jennifer Salt, Michael Weiss (II)
Musique : James S. Levine
Montage : Robert C. Wertman
Directeur de la photographie : Christopher Baffa
Création des décors : Liz Kay
Producteur associé / délégué : Bonnie Weis
Chargé de Production : Patrick McKee
Chef accessoiriste : Christopher Redmond
Chef décorateur : Ellen Brill
Chef de Plateau : Greg Hewett
Coiffeur : Stacey K. Black
Coordinateur des cascades : Noon Orsatti
Créateur des Costumes : Lou Eyrich
Distribution des rôles : Eric Dawson , Carol Kritzer, Robert J. Ulrich
Maquilleur : Eryn Krueger
Maquilleur (effets spéciaux) : Thomas R. Burman, Bari Dreiband-Burman
Monteur Son : Marc A. Gilmartin
Premier Assistant Réalisateur : David McWhirter
Second Assistant Réalisateur : Elenie Mansalis
Superviseur de la musique : P.J. Bloom, Ray Espinola Jr
Superviseur de la post-production : Hoot Maynard
Superviseur du montage son : Charlie Essers

 Episode précédentSaison 2 Episode suivant  
Membres : pour accéder aux avantages membres, vous devez être inscrit ou identifié avec votre login

Mise à jour le : 30/10/2019 à 16:39