Identification

Contact

Front de Libération Télévisuelle
27 rue Haxo
75020 Paris

Reseau

Recherche

:: Articles > Document ::

Extraits de la Bible de Police des Polices

par Jeff Gautier

Après la publication d’extraits de la bible des Cordier, juge et flic, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir des extraits du document ayant servi de base au développement de la mini-série Police des Polices.

Police des Polices a été diffusé en 1995 sur France 3. La mini-série compte 6 épisodes de 52 minutes et a pour interprète principal Martin Lamotte. Pour avoir plus de détails, nous vous invitons à consulter sa fiche sur AnnuSéries.

Cette publication a été rendue possible grâce à une source de Bubu que nous remercions chaleureusement. Le document date du 28/05/1993 et comporte un total de 45 pages dactylographiées. Les extraits commencent ici.


POLICE DES POLICES

Le crime est éternel.

La police aussi...

Et les polars, eux, exercent toujours la même fascination.

Peut-être, mais ces histoires policières, on les connaît toutes par coeur.
Toutes ? Pas sûr.
Certaines échappent au public parce qu’elles doivent rester secrètes, strictement confidentielles.

Et ces histoires, ce sont celles de :

LA POLICE DES POLICES

1 - L’identité de la série

La Police des Polices : souterraine et implacable

Qui en France connaît cette instance à priori barbare : l’IGPN ?
Alors que tous avons entendu parler de son quasi homologue : le FBI.

Comme toutes les polices des polices du monde, l’IGPN est chargé de contrôler les agissements des policiers, d’enquêter sur leurs erreurs, leurs manquements, leurs fautes, leurs crimes et, s’il y a lieu, de les sanctionner.

(...)

En tant qu’élite, l’IGPN a une autre vocation que de protéger la police de ses débordements.
Elle prend en charge toutes les affaires que les polices ordinaires ne peuvent mener à bien, parce qu’elles concernent des cas sensibles, des situations dont on ne parle pas... et pour cause.
(...)
C’est justement là que l’IGPN intervient. Car l’IGPN ne fait jamais de vagues.

(...)
Elle agit tantôt seule, tantôt parallèlement aux services de police officiellement et régulièrement saisis (qui s’en réjouissent ou s’en indignent)

Instrument de l’état, l’IGPN cherche toujours la vérité.
Mais c’est à l’étatque revient la décision de rendre cette vérité publique, de la travestir ou de la tenir cachée.

Ce qu’elle veut avoir et ce qu’elle veut savoir, l’IGPN l’obtient toujours sans scandales.
Sa discrétion absolu quand elle "cuisine" les suspects, sa patience infinie lorsqu’elle les fait mijoter jusqu’à l’aveux, a valu à ses officiers l’expressif surnom de "boeuf-carottes"

Police des Polices : une autre dimension

Les polars américains ont brillament exploré les données de leur criminalité et de leur police en faisant du FBI, en faisant un élément traditionnel de leur tradition littéraire et cinématographique.
Un agent du FBI qui débarque dans un scénario, ça fait toujours bien et vrai, on y croit... Au point que les "agents fédéraux" sont devenus mythiques.

Pourquoi ne pas exploiter, nous aussi, les spécifités de notre police nationale en faisant de l’IGPN, une référence obligée, une puissance souterraine, juste et implacable, qui entrerait à son tour dans notre tradition du polar.

Il ne s’agit pas, dans cette série, de mettre en avant la corruption de la Police comme pour le FBI, mais de démontrer l’autorité incontestée de l’IGPN, et la nécessité absolue du secret.

(...)


La série "POLICE des POLICES" repose avant tout sur des faits réels méconnus du public (avec tous ces petits détails véridiques qui font qu’une histoire existe) incarnés apr des héros atyiques et positifs.


2 - Les personnages

Note de la rédaction du FLT : La caractérisation des personnages est très classique. Seul originalité : les présentations sont entièrement écrites à la première personne, comme si le personnage se racontait. Nous ne publierons pas d’extraits mais indiquerons uniquement les traits de caractère des principaux personnages.

Elle : Claire Renoir

Claire c’est : Le goût de l’action et la recherche de la vérité.

Lui : Lorenzi

Lorenzi c’est : l’instinct du chasseur, le soucis de la justice.

Jacques Dessorelle, le patron

Le Patron c’est : Le sens du devoir, le goût du pouvoir.


3 - Les décors permanents

Stock shots

Constituer une banque d’images de plans de situation et d’extérieur permettant de faire les "coupes" et les "liaisons" au montage.
Exemples :

- Plan de situation de l’immeuble de l’IGPN

- Passages voiture de Claire

- Passages voiture de Lorenzi (Porsche)

- Travellings - intérieurs voiture, etc...

Les Décors

Décor 1 : L’entrée de l’IGPN
(...)

Pour la mise en scène :

- L’entrée de l’IGPN est un passage obligé : les personnages sont en mouvement (entrée/sortie). Ils arrivent et repartent par là (alternance avec les scènes plus statiques des bureaux).

- Rencontre avec les personnages secondaires : en particulier Gabriel / Laure / Spiner

- Prétexte à "vignettes" : le figurant flic, la contractuelle playmate, etc...

Décor 2 : Bureau de Claire et Lorenzi
(...)

Pour la mise en scène :

- Reflète leur personnalité ("heureusement parce qu’on passe plus de temps au bureau que chez soi")

- Lieu d’interrogation : Coupable ? Non coupable ? Vrai , Faux ?

- Ponctue les étapes de l’enquête ; les renseignements arrivent et partent de là (appel à la poilce scientifique, les archives, etc...)

- On y interroge les témoins (méthode boeuf-carottes)

- Tout ce qui est OFFICIEL a lieu dans ce bureau (par opposition à tout ce qui est OFFICIEUX qui se déroule chez Claire)

Décor 3 : Bureau du Patron
(...)

Pour la mise en scène :

- Lieu de départ et de conclusion des affaires.

- C’est là qu’on REND COMPTE, qu’on s’inquiète, qu’on règle (ou non) les problèmes avec L’EXTERIEUR.

- C’est le lieu de tous les SECRETS.

- Aux yeux du public, ce décor doit représenter le SAINT DES SAINTS. Tout ce que nous avons appris arrive ici. N’en ressort que ce que le patron veut bien révéler.

Décor 4 : Dans le prolongement du hall : Marion
(...)

Pour la mise en scène :

- Trait d’union entre le saint des saints et l’extérieur.

- Sert à savoir où est le patron, à faire une pointe d’humour, à donner l’humeur du jour

- On y aprle plus librement qu’ailleurs.

Décor 5 : Appartement Lorenzi
(...)

Pour la mise en scène :

- Essentiel pour établir les relations CLAIRE/LORENZI

- Tout ce qui est OFFICIEUX s’y déroule. (...)

- Constitue l’intimité de notre duo.

- Plaque tournante et lieu de rendez-vous. (...)

- C’est là que nos deux héros aurotn leurs INTUITIONS (Ils iront ensuite chercher les PREUVES sur le TERRAIN).

Les accessoires de jeu

Un soin particulier sera sur l’exactitude des accessoires.
Par exemple :

- Les policiers de l’IGPN n’ont pas de voiture de fonction, mais de location.

- Ils n’ont pas de radio, mais des téléphones portables, etc...

- Leur matériel est "état neuf" par opposition à leurs collègues de la PJ pourtant plus oppérationnels et qui sont obligés de pousser à bout de vieilles 309.

- etc...


4 - Ouverture des épisodes

Ouverture de "Raisons de Santé"

Stand de tir. CLAIRE est tireur d’élite. Défi l’arme au poing. LORENZI est ridiculisé devant ses collègues. il use de toute sa mauvaise foi en affirmant qu’il a perdu apr galanterie.

Ouverture de "Video preuves"

CLAIRE s’oppose au PATRON. Elle usede tous ses pouvoirs (charme et féminité) pour obtenir gaind ecause, allant jusqu’à le conseiller sur l’attitude à adopter face à la PRESSE et au MINISTRE. LORENZI croit rêver...

Ouverture de "Les Serpents"

CLAIRE explose, prenant LORENZI pour cible sur le thème : avec sa prudence, ils ne feront jamais évoluer le métier dans le sens de l’efficacté et de la justice. LORENZI attend que l’orage s’éloigne, regrettant qu’elle n’ait pas un tempérament plus introverti.

Ouverture de "L’Ilotier"

LORENZI et CLAIRE en mission, en rase campagne. La PORSCHE refuse de démarrer. CLAIRE ironise sur ses approches de séductions éculées : "le coup de la panne..."


Nota Bene : Nous publions aujourd’hui ce document à titre d’information générale, compte tenu de son ancienneté. Nous le retirerons du site à la demande des auteurs ou ayant droits. Nous le publions sans aucune vue mercantile. Pour toutes réclamations, prendre contact en écrivant à contact@leflt.com.