Identification

Contact

Front de Libération Télévisuelle
27 rue Haxo
75020 Paris

Reseau

Recherche

:: Chroniques > Editorial ::

Juin 2006

par wonk

En Juin ça sera bien ?
En tout cas ce sera sans moi, comme pour les mois précédents.

Quand on fait un édito pour le FLT on doit parler de... ha oui, la télé.
Mais force m’était de constater, lorsque je me suis attelé à la rédaction de celui-ci, que si je voue un certain intérêt à l’action du FLT, je ne regarde plus la télévision.
Du moins, plus à travers le poste.

Les DVD, le streaming des émissions, qu’il soit en direct ou bien différé, voilà aujourd’hui comment je suis en contact avec la culture audiovisuelle.
Le fait est que le poste télé n’est plus le médium qui vous assure la meilleure qualité ou confort de visionnage.
Comment se fait-il qu’une série télévisée ne soit plus pleinement appréciable par le biais du médium qui justifie sa création ? Pourquoi faut-il attendre - ou pas, pour ceux qui n’ont pas peur de jouer avec les limites du légal - qu’une série soit éditée en DVD pour pouvoir profiter de la VOST et d’aucune censure ou coupe arbitraire ?
De ce fait, on apprécie d’autant plus les choses bien faites quand elles le sont, telle que la diffusion de Monster qui vient de s’achever sur Canal Plus.

Alors on pourrait se dire que tout va très bien et que tout le monde est content puisque tout le monde en trouve pour son compte.

Ce serait le cas si Internet, en France, n’était pas sujet à une législation qui vise à rendre ce qui est toléré, voir légal aujourd’hui, illégale demain (DADVSI, RDDV & CO) et si les éditeurs continuent leur travail honorable en ce qui concerne les séries et ne suivent pas le triste exemple de Déclic Image en se complaisant dans de la VF parfois censurée comme seule édition pour de nombreuses oeuvres animées (no comment pour le Goldogate), chose qui pourrait bien changer un jour ou l’autre pour des raisons financières comme souvent.

Ce serait presque le cas en fait, car qui peut le plus peut le moins et il est dommage que la télé ne soit pas un média qui tire son public vers le haut en lui permettant de s’ouvrir à la VOST pour une meilleur approche des oeuvres étrangère - ça pourrait être une mission de service public, ça, tiens... - plutôt que de lui servir ce dont une majorité se contentera sans autre alternative.

Je termine par une légère digression pour évoquer un autre symptôme de la véritable sclérose du milieu télévisuel : le petit taulé désormais habituel mais un peu plus marquant cette année qu’a su déclencher le traitement de l’Eurovision sur France 3 avec un Drucker qui se croit peut être moins has been et clownesque que le groupe pourtant vainqueur qu’il a tout simplement insulté à maintes reprises, encore un grand moment de télévision - la première expression télévisée d’une aversion chez Drucker - que j’ai découvert sur le net parce que l’Eurovision je crois que je devais être en train de regarder un anime lors de sa diffusion.

J’attend le jour où FLT vaincra.



Warning: Use of undefined constant abo - assumed 'abo' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/clients/8f1039ec5147650d5d7c96aa8827573b/web/v6/ecrire/public/evaluer_page.php(53) : eval()'d code on line 119

Commentaires

Il n'y a pas de commentaire à cet article
- Ajouter un commentaire