Nouvelles du mois de janvier 2011

Countdown, série allemande, arrive sur TF1

Publié le 21 janvier 2011

Suite à l’échec d’audience mérité du programme ridicule Trois Princes à Paris, déprogrammée en dernière minute, TF1 annonce l’arrivée sur son antenne de la série allemande policière d’action Countdown.

JPEG - 47.2 ko
Countdown
Chiara Schoras et Sebastian Ströbel

La série sera à l’antenne dès ce dimanche 23 janvier à 18h55. C’est une adaptation allemande pour la chaîne RTL d’une série espagnole.

Countdown mêle action et tension à un rythme effréné. Cette série débute là où les autres finissent. Les enquêtes, dirigées par le charismatique détective Jan Brenner et son équipe, sont parsemées de flash-back. Les victimes deviennent parfois les coupables et inversement. Une course contre la montre s’engage pour résoudre chaque nouvelle affaire...

Sebastian Ströbel et Chiara Schoras mènent la distribution de cette série produite par la société Filmpool. L’épisode "Mettre un terme..."est programmé ce dimanche, "Les anciens élèves" le 30 janvier, et "Comptes à zéro" 6 février.

> Sullivan

Fiction France Télés : le ‘‘regret’’ de Patrice Duhamel

Publié le 21 janvier 2011

Patrice Duhamel était, depuis 2005 et jusqu’à l’été dernier, le numéro 2 (Directeur Général) de France Télévisions, qu’il dirigeait en binôme avec le Président du groupe Patrick de Carolis.

Interrogé par VSD, celui-ci admet qu’il était convaincu que Sarkozy ne reconduirait pas Patrick de Carolis à la tête de France Télévisions. Il indique aussi qu’il est satisfait du bilan de ses cinq années à la tête de France Télévisions, resservant le discours de pure communication totalement creux, sur l’inexistant ‘‘virage éditorial’’ que de Carolis est censé avoir opéré.

Patrice Duhamel admet tout de même un regret : ‘‘ne pas avoir totalement réussi les fictions contemporaines’’.

La première réaction est de se demander quand de Carolis et Duhamel sont-ils censés avoir ne serait-ce qu’essayé la fiction contemporaine, le désert total ayant régné dans ce domaine pendant cinq ans. La seule exception, Fais pas ci, Fais pas ça a failli ne pas se remettre des reformatages incessants et stupides demandés successivement par la chaîne (le passage de 26 à 40’ de la durée des épisodes de la première saison, la grande intrigue feuilletonnante de la deuxième saison).

Mais en vérité, c’est pire que si la précédente direction de France Télévisions n’avait simplement pas essayé de lancer de la fiction contemporaine : ils ont coulé celle qui existait. Quand ils ont pris leur poste, le travail des équipes précédentes, et notamment de Laurence Bachman à la direction de la fiction de France 2 de 2000 à 2005, commençait à porter ses fruits : David Nolande faisait 8 millions de téléspectateurs en prime, Clara Sheller et PJ 6 millions, et battaient plusieurs fois TF1. A l’époque, France Télévisions avait le leadership sur la fiction contemporaine.
Patrick de Carolis et Patrice Duhamel ont été incapables de construire sur ces bases. Pire ils ont même abattu les fondations, à grand coup de fictions à la naphtaline et en assassinant les unes après les autres toutes les fictions ambitieuses de France 3 par une programmation absurde le samedi soir (une tendance qui continue malheureusement aujourd’hui…)

Bref, Patrick de Carolis et Patrice Duhamel n’ont pas échoué à promouvoir la fiction contemporaine, ils en ont été les fossoyeurs ! Il y a de quoi avoir plus qu’un vague petit ‘‘regret’’ dans un océan d’autosatisfaction non-justifiée.
On attend encore un signe fort de la part de la nouvelle Direction de Rémy Pflimlin, qui vient de passer plusieurs mois à prendre le pouls du groupe, et est en train de mettre en place son équipe définitive. Evidemment, le travail de Rémy Pfimlin est maintenant encore plus difficile après ces cinq années catastrophiques : il ne doit pas seulement s’assurer de proposer des bonnes fictions, il doit aussi restaurer un lien de confiance avec les téléspectateurs qui a été rompu. Ce ne sera pas facile.

Nous étions longuement revenu sur la situation de la fiction du groupe France Télévisions dans notre article Y a-t-il un pilote pour sauver la fiction de France Télévisions ?

> Sullivan

Source : VSD et Le Blog TV News.

Le 11e Docteur arrive sur France 4 !

Publié le 20 janvier 2011

Après avoir diffusé le chant du cygne de David Tennant pendant les Fêtes de fin d’année, France 4 s’apprête à lancer sur son antenne la nouvelle saison de Doctor Who, celle du renouveau.

JPEG - 87.3 ko

En effet, Steven Moffat remplace Russell T Davies, parti vers de nouvelles aventures américaines, au poste de showrunner. Devant la caméra, Matt Smith est le nouveau Docteur et Karen Gillan la flamboyante Amy Pond, sa nouvelle compagne de voyage.

Le casting de Matt Smith a été annoncé il y a exactement deux ans, dans une émission spéciale diffusée sur BBC1, un coup médiatique relaté dans cet article, Who is Matt Smith. Quelques mois plus tard, en mai 2009, la BBC nous permettait de découvrir la compagne du prochain Doctor Who, Karen Gillan. Peu de temps après le premier jour de tournage pour la saison 5 de Doctor Who nous permettait de découvrir le nouveau look du Docteur.

C’est dans trois semaines, dès le samedi 12 février à 20h35 que France 4 lancera en France cette saison régénérée. Une info Allociné. Et ce lancement devrait se faire avec un bon soutien promotionnel.

Pour tout connaître des intentions créatives des nouveaux producteurs de la série, découvrir toutes les bandes annonces de la BBC et trois extraits promotionnels, direction notre Preview de la saison 5 de Doctor Who.

> Sullivan

Source : Allociné.

Philippe Bas, nouvelle tête d’affiche masculine de Profilage

Publié le 20 janvier 2011

Profilage, dont la deuxième saison s’est terminée en novembre sur la meilleure audience historique de la série (7.1 millions de téléspectateurs) reviendra pour une troisième saison en 2011. Mais elle sera différente puisque l’acteur Guillaume Cramoisan (Matthieu Pérac) a annoncé son départ à l’issue de cette saison 2 (notre info de décembre).

Restait donc désigner l’acteur qui le remplacerait dans le premier rôle masculin aux côtés d’Odile Vuillemin qui incarne la décalée profileuse Chloé Saint-Laurent. C’est maintenant fait.

JPEG - 55.9 ko

Selon France Soir, c’est l’acteur Philippe Bas qui intégrera la série pour la prochaine saison, dont le tournage devrait démarrer mi-février. On a vu cet acteur dans de multiples productions ces dernières années, notamment La loi selon Bartoli et Un Mari de Trop sur TF1. Il était aussi l’acteur principal de Gréco sur France 2.

La prochaine saison de Profilage devrait arriver à l’antenne l’automne prochain.

> Sullivan

Source : France soir.

Downton Abbey aura son spécial de Noël 2011

Publié le 17 janvier 2011

Ce week-end, Carnival et ITV ont annoncé une très bonne nouvelle : Downton Abbey aura droit à un épisode spécial Noël.

JPEG - 61.4 ko

Comme certains d’entre vous le savent, les anglais ne se contentent pas de bêtisiers et de programmes de flux inintéressants comme nos chaînes françaises pour la période des fêtes de fin d’année. Il est de tradition que les chaînes britanniques sortent l’artillerie lourde avec des épisodes spéciaux pour tout plein de fictions. Depuis le retour de Doctor Who en 2005, chaque 25 décembre vers 18h, toute la grande-Bretagne se branche sur BBC One pour découvrir les nouvelles aventures du Docteur, qui réunissent aux environs des 10 millions de téléspectateurs (cela ne compte pas les enregistrements et la télé de rattrapage). Cela peut être aussi des épisodes spéciaux de britcoms comme Gavin & Stacey, etc...

Le Noël 2011 sera donc haut en couleurs avec un épisode spécial de la révélation 2010 qu’est Downton Abbey. Cet épisode suivra de près la fin de la saison 2 (8 épisodes) qui aura été diffusée entre septembre et novembre 2011 — son tournage commence fin février.

D’autre part, Carnival est aussi heureux des audiences de la série sur la chaîne publique américaine PBS dont le premier épisode a doublé les audiences de la case avec près de 6,7 millions de téléspectateurs. On pensait que la série passerait dans l’anonymat le plus absolu en raison de sa chaîne mais ce sont des audiences meilleures que la plupart des séries de la CW.

Vous pouvez lire une critique enthousiaste de la première saison de Downton Abbey ici — et surtout si les costumes vous rebutent, tentez quand même : vous ne serez pas déçu.

> Carine Wittman

Source : ITV Press Centre

Sam Karmann revient sur Les Bougon, tués par M6

Publié le 15 janvier 2011

Sam Karmann, tête d’affiche de la série 1788... et demi (à propos de laquelle nous l’avons rencontré avec le producteur et les comédiennes interprétant ses filles) est revenu pour Le Point sur l’expérience de la série Les Bougon de M6. Il était en effet le réalisateur de cette adaptation d’une série québécoise à succès.

JPEG - 91.8 ko

La série de 10 épisodes a été très mal servie par la chaîne. Une première soirée de deux épisodes en octobre 2008 avait recueilli des audiences très honorables : 13,6 % de part de marché et 3,3 millions de téléspectateurs ; mais elle avait été un coup d’été dans l’eau. Ce n’est en effet qu’après ces résultats que la chaîne, extrêmement prudente, avait commandé une suite, diffusée en janvier 2009. Les quatre derniers épisodes sur les dix que compte finalement la série avaient pour leur part été programmés en plein mois d’août... à 0h30 !
Interrogé par Le Point, Sam Karmann ne manie pas la langue de bois quand il s’agit d’évoquer cette expérience :

‘‘Les dirigeants de la chaîne se sont dégonflés. Pourtant, ils ne partaient pas dans l’inconnu. Les Bougon étaient une adaptation d’une série canadienne à succès. Donc on sait où on en est. Ils étaient prévenus. Après les deux pilotes, tout le monde est content. M6 m’en commande quatre autres. Ils les visionnent et, là, ils se dégonflent. Et je m’entends dire que ce n’est pas "un spectacle familial", qu’on "n’est pas sur Canal+ mais sur M6"... Ils les ont programmés à minuit ! Bref, ils les ont massacrés.’’

L’acteur est lucide sur le monde de la télévision française :

‘‘La télévision a vieilli et ce n’est pas avec de tels raisonnements que les décideurs parviendront à récupérer les 15-30 ans. Aujourd’hui, ce public-là préfère regarder des séries US sur son ordinateur... Mais le plus frappant, c’est que les dirigeants de M6 se mentent à eux-mêmes : ils affichent des prétentions comme rajeunir, prendre des risques. Mais ce n’est qu’un courage d’intention.’’

Les six épisodes de 1788… et demi sont diffusés ce soir et samedi prochain sur France 3.

> Sullivan

Source : Emmanuel Beratta / Le Point.

Tom Fontana présente son Borgia en vidéo

Publié le 15 janvier 2011

Les tournage des 12 épisodes de la première saison de Borgia bat son plein. La série doit arriver sur l’antenne de Canal+ en novembre.

Ce Borgia, à ne pas confondre avec le projet concurrent américain de Showtime avec Jeremy Irons (une longue bande-annonce est disponible), est une co-production internationale de Atlantique Production/Lagardère Entertainment avec EOS Entertainment, et a été initié par Canal+.

JPEG - 74.1 ko

Le pitch : C’était l’époque de Léonard de Vinci et de Michel-Ange, une époque de créativité éclairée et de foisonnement intellectuel sans précédent. Mais c’était aussi l’époque de Machiavel, d’une anarchie endémique, de guerres incessantes et d ’une dépravation insensée. Au coeur de l’ordre mondial il y avait le Vatican, arbitre des conflits entre royaumes et empires. Et au centre du Vatican il y avait un homme que sa soif de pouvoir poussa à rechercher l’ultime récompense, le Saint-Siège. Un homme dont le nom devait devenir synonyme de cruauté et dont le règne en tant que pape restera dans les mémoires comme l’un des chapitres les plus tristement célèbres de l’histoire de l’Église catholique : Rodrigue Borgia.
Ses quatre enfants - Jean, l’aîné, un prédateur sexuel, pétri d’orgueil et paresseux ; César, un jeune homme déchiré entre une foi qu’il n’a pas choisie et sa nature sombre et violente ; Lucrèce, une jeune fille découvrant le pouvoir mystérieux de la sexualité féminine ; et Gioffre, un enfant innocent qui grandit au sein d ’une famille ravagée par les conflits - représentaient pour Rodrigue un défi aussi important que les manoeuvres de ses adversaires politiques et religieux.
BORGIA est une série dramatique qui raconte l’accession au pouvoir de ce cardinal catalan et de son clan, qui s’efforcèrent d’instaurer une dynastie pour exercer leur domination sur le monde. Bien qu’étant un homme de foi, Rodrigue était aussi esclave des plaisirs charnels. Il devait non seulement déjouer les complots et les conspirations de ses collègues cardinaux et des représentants des grands pouvoirs, mais aussi mener une lutte pour contenir les rivalités qui menaçaient de déchirer sa famille.

Tom Fontana est le principal scénariste et le showrunner de la série. En plus d’une galerie de photos de la série, le site de Canal+ vient de mettre en ligne une interview promotionnelle de Tom Fontana, dans laquelle il évoque sa série. A découvrir :

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

> Sullivan

Source : Canal+.

Une date de diffusion pour Xanadu

Publié le 15 janvier 2011

Arte a — enfin — décidé d’écouler ses stocks. Alors qu’elle programme dès le 1er février la saison 2 des Invincibles (tournée il y a 18 mois), puis dès le 1er mars la première saison de Fortunes (elle aussi prête depuis plusieurs mois), la chaîne franco-allemande communique aujourd’hui une date de diffusion pour Xanadu, série sulfureuse située dans les coulisses de l’industrie du porno.

C’est via Allociné qu’on apprend que Xanadu sera diffusée à partir du samedi 30 avril, à 22h30 et au rythme (dont la répétition ne le rend pas moins idiot) de deux épisodes par semaine.

Arte, qui parle de sa volonté d’installer une case de création originale le mardi soir — ce dont les diffusions coup sur coup des saisons 1 et 2 des Invincibles et de la saison 1 de Fortunes semblaient attester — change donc son fusil d’épaule. Je laisse les experts de l’art divinatoire et du décryptage de ce monde obscur qu’est la programmation des chaînes françaises en décrypter les possibles raisons.

L’écriture de Xanadu a été supervisée par Séverine Bosschem (qui a travaillé sur la première saison de Reporters, notamment). Les réalisateurs Daniel Grou alias Podz (Minuit le soir) et Jean-Philppe Amar (Sweet Dream) se partagent la réalisation des huit épisodes. Haut et Court est le producteur.

Le pitch : Depuis 35 ans dans l’entreprise Xanadu, pornographie et famille cohabitent dans le même lieu sans jamais se téléscoper : au rez-de-chaussée du manoir, l’entreprise de production de films X, et dans les étages la famille Valadine. Mais alors qu’on célèbre la mémoire d’Elise Jess, pornostar fulgurante des années 1980 et épouse du patriarche Alex Valadine, un accident tragique change la donne. La page libertaire se tourne, Xanadu peine à prendre le virage du XXIème siècle et la famille ne dissimule plus ses fêlures. Alex laissera-t-il enfin ses enfants prendre le relais ?

> Sullivan

Source : Allociné.

Une saison 2 pour Les Semaines de Lucide

Publié le 15 janvier 2011

La shortcom Les Semaines de Lucide, avec Elodie Frenck dans le rôle-titre, a été diffusée au printemps dernier sur Série Club. Elle va connaître une saison 2.

JPEG - 25.7 ko

Avec la mini-série Manège diffusée à l’occasion du Sidaction, Les Semaines de Lucide (une production Barjac) était la première fiction originale de la chaîne Série Club, qui a diffusé les 40 épisodes de la première saison en mai 2010.

On apprend aujourd’hui via Première que le tournage d’une saison 2 commence dès ce lundi 17 janvier. Cette fois-ci la commande est de 20 épisodes.

Nous nous étions rendus sur le tournage de la série, où nous avions pu découvrir les coulisses du visuel très particulier de la série. Ce reportage vidéo sur le tournage des Semaines de Lucide est toujours en ligne.

> Sullivan

Source : Première.

BBC1 commande deux séries et deux mini-séries

Publié le 13 janvier 2011

En plus de Morton, la série d’espionnage de Frank Spotnitz développée chez le producteur Kudos (notre info), BBC 1 a annoncé la commande de quatre autres projets : One Night, Great Expectations, Bound & Call the Midwife.

One Night est une mini-série de quatre épisodes de 60 minutes écrite par Paul Smith (dont c’est la première création). Cette fiction d’auteur raconte l’histoire de quatre personnages très ordinaires mais très différents dont le destin se trouve lié par un événement d’apparence inconséquente pendant une chaude nuit d’été, alors que les nerfs sont à vis et la tension élevée. Chaque épisode raconte les événements de cette nuit d’après le point de vue d’un des quatre personnages.
One Night est produite en interne par BBC Drama Production.

La scénariste Sarah Phelps (Olivier Twist) signe une adaptation en trois épisodes de 60 minutes, elle aussi produite par BBC Drama Production, de Great Expectations de Charles Dickens, paru il y a 200 ans cette année. Cette mini-série sera diffusée à Noël prochain.

Du coté des séries, on retrouvera d’abord Bound, de Julie Geary (elle a participé à l’écriture de Secret Diary Of A Call Girl et Lip Service, c’est sa première création originale), produite par Tiger Aspect Productions. Six épisodes de 60 minutes sont commandés pour la première saison.
Bound suit un groupe de femmes qui se retrouvent seules après que leurs maris aient été emprisonnés. De la femme innocente et enceinte qui ignorait que son mari était un assassin, à la complice sophistiquée et criminelle de carrière, ces femmes ne pourraient pas être plus différentes, mais leur situation commune les rapproche. Attendez-vous à du crime et du danger, des familles et des sacrifices, de l’amour et de la romance. Mais avant toute chose, attendez-vous à de l’humanité et de l’humour alors que ces femmes inattendues trouvent en l’autre l’amitié et la famille qui leur manque.

Enfin, Call the Midwife, qui comptera aussi six épisodes de 60 minutes, est écrit par Heidi Thomas d’après les mémoires de Jennifer Worth, et produit par Neal Street Productions.
On y suit une jeune sage-femme, Jenny, dans l’East End du Londres des années 1950. Elle rejoint un groupe de Nonnes infirmières. On suit l’amitié de ces femmes et les histoires vraies extraordinaires auxquelles elles sont confrontées, tandis qu’elles se retrouvées mêlées aux vies et aux foyers des femmes et des familles dont elles sont amenées à prendre soin.

Ces commandes supervisées par le Directeur de la fiction du groupe BBC, Ben Stephenson, sont les premières du nouveau patron de BBC1, Danny Cohen qui indique espérer qu’elles ‘‘commencent à exprimer la variété et l’ambition créative que nous souhaitons pour BBC One dans les prochaines années. Il y a là de formidables opportunités pour de nouveaux auteurs, ainsi qu’un nouvel engagement envers des fictions mettant en scènes des cols bleus et envers la fiction d’époque’’.

> Sullivan

Source : BBC Press Office.

[MàJ] BBC1 et Kudos préparent Morton, signée Frank Spotnitz

Publié le 13 janvier 2011

La société de production britannique Kudos (Spooks, Outcasts, Life on Mars, Lip Service…) travaille actuellement à une série d’espionnage en huit épisodes de 60 minutes, signée par le scénariste américain Frank Spotnitz, et qui sera diffusée sur BBC1.

C’est un fait : la fiction télévisée se mondialise. Tandis que se multiplient les coproductions internationales, les scénaristes voyagent d’un pays à l’autre. Tom Fontana ou John Milius écrivent des séries françaises à vocation internationales (respectivement Les Borgia et Pharaon). Les scénaristes anglais Russell T Davies et Chris Chibnall, entre autres sont partis travailler à Hollywood pour des chaînes américaines (Torchwood et Camelot, pour Starz). On apprend aujourd’hui que BBC1 a signé avec le studio Kudos pour une série d’espionnage de 8 épisodes de 60’, Morton, signée du scénariste américain Frank Spotnitz.

JPEG - 49.1 ko
Frank Spotnitz

Frank Spotnitz a débuté sa carrière sur The X-Files, qu’il a rejoint lors de sa seconde saison. Il est rapidement devenu le n°2 de la série, et a co-signé les scénarios des deux long-métrages avec Chris Carter. Depuis l’arrêt de la série, il a travaillé sur plusieurs projets qui n’ont pas rencontré le succès : Robbery Homicide Division avec Michael Mann, Night Stalker, remake du classique, ou encore Amped, co-écrit avec son ami Vince Gilligan (maintenant showrunner de Breaking Bad) qui n’a pas dépassé le stade du pilote jamais diffusé.

[Mise à jour :] La BBC a communiqué le pitch de cette série :

Sam. Une espionne. Une chasseuse. Elle-même est chassée par un ennemi plus déterminé et sans pitié que tous ceux qu’elle a déjà rencontrés. Sam a fui son passé toute sa vie, mais lorsqu’elle va revenir à Mobius, l’organisation quoi l’emploie, et commencer à traquer son chasseur, elle va découvrir que le seul moyen d’échapper à son passé, c’est de s’y confronter. C’est l’histoire d’une espionne dans le viseur, une cible humaine qui ne peut faire confiance à personne, même pas à l’homme qu’elle aime. Elle court pour tenter de sauver sa peau. Morton est une série d’espionnage intelligente, complexe et contemporaine.

La diffusion est programmée pour 2012 selon le site officiel de Frank Spotnitz.

A noter : Frank Spotnitz a déjà travaillé en 2009 au développement d’une autre série d’espionnage pour la chaîne américaine FX, Arc, dont on est sans nouvelles pour l’instant.

> Sullivan

Source : le journaliste Ian Wylie et le BBC Press Office.

Doc Martin, à partir de ce soir sur TF1

Publié le 10 janvier 2011

Après « Mes Amis, Mes Amours, Mes Emmerdes », TF1 lance une nouvelle série dans sa case social/comédie du lundi soir : Doc Martin, portée par Thierry Lhermitte dans le rôle-titre.

JPEG - 50.8 ko

Doc Martin est une production Ego Productions (Pascale Breugnot), qui adapte un format anglais au titre identique, qui rencontre le succès sur ITV, le TF1 local, depuis septembre 2004. Une cinquième saison de huit épisodes doit être tournée en 2011, portant le nombre total d’épisodes à 38 (dont un spécial de Noël de 90 minutes diffusé en 2006).

Le scénariste Eric Kristy signe l’adaptation de la série, et les deux premiers épisodes, ainsi que la co-écriture du cinquième. Stéphane Kazandjian, Mathieu Missoffe, Alexis Le Sec et Raphaëlle Roudaut complètent l’équipe de scénaristes des six épisodes de la première saison. Les réalisateurs sont Jean-Michel Fages et Arnaud Sélignac.

TF1 diffuse les deux premiers épisodes, « Bienvenue à Port-Garrec » et « Trop c’est trop ! » ce lundi 10 janvier. Deux autres soirées suivront les 17 et 24 janvier.

Le pitch du premier épisode :

Chirurgien célèbre et reconnu au C.H.U. de Lyon, le docteur Martin Le Foll est soudain victime d’une phobie très handicapante pour le métier qu’il exerce : une peur, un dégoût, et même un rejet total du sang, qu’il soit humain ou non.
On le retrouve un an plus tard, simple médecin de ville, dans le petit port breton de Port-Garrec où il s’installe dans le cabinet autrefois occupé par le charismatique et mystérieux docteur Fauvet, dont personne ne semble vouloir trop parler. A partir de ce jour, la vie de Martin change du tout au tout et il est contraint de fournir de gros efforts pour s’adapter à la population très spéciale de ce bourg. De leur côté, les habitants contemplent leur nouveau médecin avec un regard à la fois bienveillant, curieux et quelque peu méfiant. Bien entendu, personne ne soupçonne la phobie de Martin Le Foll... Un secret qu’il préserve avec soin, en espérant qu’il ne soit jamais éventé !
Le premier cas médical dont Martin a la charge concerne un officier des commandos marine, victime d’un syndrome surprenant et gênant lorsqu’on a choisi le métier des armes : il a les seins qui poussent ! Bientôt, d’autres cas semblables se présentent au docteur, qui va mettre un certain temps à comprendre l’origine très surprenante du mal...

Découvrez quelques images de la série :

A noter : Eric Kristy écrit actuellement un biopic sur Georges Brassens qui sera tourné prochainement et diffusé sur France 2 cet automne, à l’occasion des trente ans de la mort de l’artiste.

> Sullivan

Nouveau titre et pitch révélé pour la saison 4 de Torchwood

Publié le 8 janvier 2011

C’est lundi 10 janvier 2011 que commence le tournage de la quatrième saison de Torchwood, une co-production de BBC1 et de la chaîne câblée américaine Starz. Aujourd’hui lors d’un panel face à la presse au TCA, plus d’informations ont été révélées.

JPEG - 89.1 ko

La quatrième saison de Torchwood nous permettra de retrouver les personnages du Capitaine Jack (John Barrowman), d’Eve Myles (Gwenn) et de Rhys (Kai Owen). Les anciens de l’organisation Torchwood sont réunis par un événement global, touchant le monde entier, et qui donnera une couleur internationale à la série. Une direction dans laquelle la saison 3 avait déjà commencé à aller.
Ils feront équipe avec de nouveaux personnages principaux : deux agents de la CIA Rex Matheson et Esther Drummond, incarnés par Mekhi Phfifer et Alexa Havins, mais aussi le Dr Vera Jaurez, incarnée par Arlene Tur. Bill Pullman rejoint également la distribution dans le rôle de Oswald Danes, un antagoniste dans cette saison, qui comptera dix épisodes.

La saison 3 a introduit l’idée de donner un sous-titre à la saison : « Children of Earth ». Jusqu’ici la saison 4 était connue comme « The New World ». A l’occasion de ce panel, Russell T Davies a dévoilé son véritable sous-titre, ainsi que le pitch qui sert de point de départ à l’intrigue.

La quatrième saison sera donc Torchwood : Miracle Day. Un miracle empoisonné est en effet à la base de l’histoire, comme l’explique Russell T Davies :

Un jour, sur Terre, personne ne meurt. Le lendemain, personne ne meurt. Le surlendemain, personne non plus. Les malades sont toujours malades, les vieux continuent de vieillir. Mais les gens qui meurent... ne meurent pas vraiment. La possibilité de la mort cesse d’exister. Ce qui est formidable pour certains. Mais d’un jour à l’autre, il y a une surpopulation massive. La vie sur Terre repose sur le fait que les gens meurent. Ce miracle devient donc une crise qui affecte le monde entier : les scientifiques calculent que si la situation perdure, la race humaine cessera d’être viable dans quatre mois.

Dans cette intrigue, Bill Pullman interprète un assassin et un pédophile, condamné à mort. Mais qui survit à son exécution par injection létale au début de la série.
Evidemment, Jack est interpellé par ces événements du fait de sa propre immortalité.

Torchwood : Miracle Day sera diffusée simultanément sur BBC1 en Grande-Bretagne et sur Starz aux Etats-Unis l’été prochain pendant dix semaines.

Russell T Davies est le showrunner / producteur exécutif et principal scénariste de cette saison. Les autres scénaristes sont Jane Espenson (Buffy the Vampire Slayer), John Shiban (The X-Files), Doris Egan (House), et le britannique John Fay. Julie Gardner est également productrice exécutive. La saison sera produite par Kelly Manners. Le premier épisode sera réalisé par Bharat Nalluri.

> Sullivan

Source : TCA press tour.

Les Invincibles d’Arte de retour

Publié le 3 janvier 2011

Après le ballon d’essai Vénus et Apollon, Arte avait initiée une vraie politique de série avec Les Invincibles, dont elle a diffusé la première saison l’année dernière. La série est de retour dès demain.

JPEG - 82.3 ko

La chaîne commence par proposer dès mardi 4 janvier à 22h20 la rediffusion des huit épisodes de la première saison. Comme on est en France et qu’à la télé, personne n’y apprend jamais rien de ses erreurs, la chaîne publique culturelle proposera bêtement deux épisodes à la suite en deuxième partie de soirée, alors qu’elle n’a aucune raison, ni commerciale, ni objective de se livrer à cette aberration. Justes les vieilles habitudes idiotes de programmateurs incompétents.

Le Village a consacré un large dossier à la saison 1 des Invincibles, bien évidemment toujours en ligne.

Après les quatre semaines de rediffusion, du 4 au 25 janvier, Arte enchaînera directement, mardi 1er février, avec la saison 2 de la série (tournée il y a 18 mois...) qui compte à nouveau huit épisodes. Le Village y reviendra prochainement.

A noter, la chaîne proposera tout de suite après la fin des Invincibles la saison 1 de Fortunes dans la même case : c’est donc trois mois de fiction française en continu, dont deux mois d’inédits, qui nous attendent sur Arte.

> Sullivan

Sherlock fait un carton sur France 4

Publié le 2 janvier 2011

Hier soir, France 4 diffusait le premier des trois épisodes de 90’ de la première saison de Sherlock, réinvention contemporaine du mythe, co-créée par Steven Moffat et Mark Gatiss.

JPEG - 57.9 ko

L’épisode avait cartonné à la fin du mois de juillet dernier sur BBC1. Et c’est le même sort qui l’attendait hier soir, en France. « Une étude en rose » (suivre le lien pour nos impressions) a en effet réuni 1,2 millions de téléspectateurs et d’excellents scores de parts de marché : 5% sur les quatre ans et plus et 6% sur les ménagères.

Cette audience permet à France 4 d’être hier soir largement leader des chaînes de la TNT (ses plus proches suivants sont France 5 et W9, ex-aequo à 800 000 téléspectateurs).

Comme quoi, de la télé de (grande) qualité, accompagnée d’un peu de promotion (de l’affichage dans les kiosques de Paris, notamment), ça marche ! Les deux prochains épisodes seront diffusés ces deux prochains samedis sur la chaîne.

JPEG - 89 ko

Normalement, France 2 doit proposer Sherlock à son tour d’ici l’été, ce à quoi ces audiences excellentes devraient l’encourager.

> Sullivan

Source : Ozap pour les audiences.

Le Village souhaite une excellente année 2011 à ses lecteurs

Publié le 1er janvier 2011

La rédaction du Village — Sullivan Le Postec, Dominique Montay et Emilie Flament — souhaite une excellente année aux lecteurs du webzine des fictions européennes.

JPEG - 81.8 ko

Nous espérons tous les trois que l’année 2011 saura vous apporter santé, bonheur, réussite personnelle & professionnelle. Ainsi, bien sûr que de nombreuses séries européennes de qualité !

En France, l’année commence par la diffusion ce 1er janvier sur France 4 du premier épisode de la série « Sherlock », co-créée par Steven Moffat et Mark Gatiss. Ce premier épisode, « A study in pink » (nos impressions sur « Une étude en rose » sont en ligne ici) écrit par Steven Moffat et réalisé par Paul McGuigan montre à quel point la fiction européenne peut être tout à la fois inconditionnellement brillante, terriblement moderne et couronnée de succès.

Si chacun décidait de suivre cet exemple, il pourrait augurer d’un avenir radieux. Les britanniques ont l’air bien décidés. Et nous ?

Pour Le Village, l’année 2011 sera celle de certains changements, que vous ne manquerez pas de remarquer dans les prochaines semaines. Elle verra aussi la rédaction du site continuer de s’investir dans des projets encore plus ambitieux pour que ce magazine en ligne reste une référence, à l’interface entre les créatifs de la fiction européenne et ses téléspectateurs.

Merci à vous, ses lecteurs, dont le nombre à doublé en 2010, et que nous espérons toujours plus nombreux en 2011.

A nouveau, nous vous souhaitons la meilleure année 2011 possible.

> La rédaction du Village.

Archives

2012
aoûtjuilletjuinmaiavrilmarsjanvier
2011
décembrenovembreoctobreseptembreaoûtjuilletjuinmaiavrilmarsfévrierjanvier
2010
décembrenovembreoctobreseptembreaoûtjuilletjuinmaiavrilmarsfévrierjanvier
2009
décembrenovembreoctobreseptembreaoûtjuilletjuinmaiavrilfévrierjanvier
2008
décembrenovembreoctobreseptembreaoûtjuilletjuinmaiavrilmarsfévrierjanvier
2007
décembrenovembreoctobreseptembreaoûtjuilletjuinmaiavrilmarsfévrierjanvier

S'identifier

Rechercher