Critique des meilleures nouvelles séries télé (et des autres)
Regarde critique sur les séries TV actuelles

Arrow - La catastrophe continue

Crisis on Earth-X : Deux mariages (les pieds dans le vomi) et un enterrement

Par Sebargio, le 12 décembre 2017
Publié le
12 décembre 2017
Saison 6
Episode 8
Facebook Twitter
Il y a quelques jours, c’était la semaine du Crossover annuel entre les quatre séries de ce que certains nomment le « Arrowverse » (ils ont le droit, je ne les juge pas. Enfin si, un peu…) et si l’année dernière nous avions eu droit aux pâles « Dominators », cette année, on a ressorti les Nazis du placard. Parce que c’est pratique les Nazis, personne n’aime ça (enfin, en théorie, aujourd’hui on n’est plus sûr de rien). Et nos Nazis de cette année viennent d’une planète terre alternative sur laquelle Hitler a gagné la guerre. Cette planète, c’est Terre X. Il faut prononcer X comme la lettre parce qu’on n’est pas chez Apple et que ce n’est pas l’iPhone dix [1].

Par où commencer ? Rien que les premières scènes donnent le ton et autant le dire, ça ne s’arrangera jamais de tous les épisodes. À croire que Barry Allen a contaminé tout le monde avec son superpouvoir d’homme le plus stupide de la planète.

C’était annoncé dans les derniers épisodes de The Flash : cette semaine, ce serait « le grand jour » pour Barry et Iris qui allaient enfin se marier.
Et quand on fait bien les choses, comme Barry et Iris, on prépare son mariage très longtemps à l’avance. Et on a donc invité des ami·es chers et chères qui répondent très longtemps à l’avance pour confirmer leur présence à votre mariage.
Mais pas les ami·es d’Iris et Barry. Non, ils et elles attendent le dernier moment. Et en parlent tout en collant des baffes à des ninjas pendant qu’Iris s’étonne et s’inquiète, au dernier moment également, de ne pas avoir de réponse. Barry, lui, n’est au courant de rien, la liste des invité·es, c’est pas son truc. Lui, il colle des baffes à un requin humanoïde (encore) et il se cogne complètement de savoir si ses ami·es viennent ou pas à son mariage.
Pendant ce temps, sur la même planète dans une autre dimension, Supergirl ne se remet toujours pas de Mon-El et hésite à aller au mariage tout en regardant l’invitation que lui a apporté le facteur interdimensionnel.
Pendant pas ce temps, dans le passé, les Legends sont embêté·es ! Nos braves Légendes en français vont être en retard pour le mariage et elles n’ont toujours pas répondu à l’invitation.
On prend deux secondes.
On s’arrête, on respire calmement.
Une bonne fois pour toutes : EST-CE QUE QUELQU’UN PEUT LEUR EXPLIQUER QU’ELLES ONT UNE MACHINE À VOYAGER DANS LE TEMPS ?!
Une bonne fois pour toutes ?
Elles ne peuvent pas être en retard, elles n’ont qu’à régler la date du retour à 15 jours avant le mariage et ça devrait leur laisser suffisamment de marge… Tout le monde sait ça depuis Retour vers le Futur… C’est Time Travel 101

On passe à la liste des invité·es ? Non, parce que là aussi c’est pas mal surréaliste.
Déjà, la grande majorité des Legends ne sont pas invité·es. Ni la Team Arrow.
Ok, soit, ce n’est pas illogique, à l’exception de Diggles (qui devait avoir mieux à faire), ils et elles n’ont pas tous rencontré Iris et Barry et ne sont pas des intimes du couple. Ok. Mais Mick Rory est invité lui, alors qu’il a essayé plusieurs fois de tuer Barry dans le passé. Conclusion : Barry et Iris sont des losers, qui n’ont pas d’ami·es et qui se sentent obligé·es d’inviter toutes leurs connaissances pour remplir l’église, même un gars qui a voulu brûler le marié vif.

crisis on earth x poster 1

Et c’est confirmé par la scène de préparation du mariage côté filles. Iris est donc logiquement avec toutes ses amies pour préparer le plus beau jour de sa vie. Il y a donc Caitlin qui bosse avec The Flash et qui connait Iris depuis 4 ans grand max, Felicity qu’elle a du voir trois fois avant et Supergirl qui vit dans une réalité parallèle. Que des hyper proches.
Du côté des garçons, Barry est avec Oliver. Et. C’est. Tout.
Où est Cisco ?
Ah oui ! Il est en train d’expliquer aux deux parties de Firestorm qu’il a trouvé la solution pour les séparer. C’est quand même plus important que d’être avec son meilleur ami dans les heures qui précèdent son mariage.

On enchaîne avec le dîner de répétition durant lequel Joe West fait un très beau discours sur lui-même et pas sur ses enfants, Barry demande à Kara de chanter au mariage (dire qu’elle hésitait à venir jusqu’à la dernière seconde), Sara Lance et Alex Danvers boivent quelques verres et n’écoutent pas attentivement les discours et Felicity dit à Oliver qu’elle ne veut pas l’épouser sans réussir une seule seconde à balancer un argument convaincant puisque mêmes les scénaristes n’en ont pas.

On se retrouve à l’église le lendemain, après une nuit plus ou moins difficile et agréable selon les personnes. Une église immense et baroque à l’extérieur, mais petite et moderne à l’intérieur. Question taille, on a trouvé l’inverse du Tardis.
C’est alors qu’on a droit à une scène très bizarre. D’abord très bizarre parce qu’une serveuse qui propose à boire dans une église j’avais jamais vu. En général, le seul à boire dans ces endroits là, c’est le curé avec son vin de messe. Très bizarre ensuite parce que ça nous présente un personnage qu’on ne reverra pas de tous les épisodes du Crossover. Ce personnage est très certainement la fille de Barry et Iris venue du futur [2] et elle a l’air toute contente et troublée de voir le mariage. Elle dit à Barry de bien penser à dire « oui » (c’est comme ça, qu’on sait que c’est sa fille, elle sait que son père est stupide et elle lui rappelle ce qu’il doit dire à son mariage).

Le mariage peut donc commencer.
Et, ooooooh ! Il y a un événement imprévu qui vient empêcher le mariage de se dérouler comme il faut !
Ça alors !
Personne ne s’en doutait. Même pas la fille de Barry et Iris qui vient du futur et qui n’était pas au courant qu’il allait y avoir une attaque (mais bon, vu qu’on n’en entend plus parler, on ne sait même pas si elle est touchée dans l’attaque, si elle se barre en courant au lieu de protéger ses parents… Et on ne sait pas non plus pourquoi elle est venue à ce moment là précisément…).
Non, mais vraiment, personne ne se doutait qu’il allait y avoir un problème. Surtout qu’on avait vu Dark Green Arrow avec un masque et la jupe et les bottes de Dark Supergirl sur la planète des Nazis juste avant. Mais chut, on ne sait pas encore qu’il s’agit des doubles de Kara et Oliver. C’est à ça que servent les masques.

IMG/png/crisis on earth x poster 2.png

Donc, voilà, les méchants Nazis attaquent pile au moment du mariage. Et alors que leur cible est Supergirl (on l’apprendra plus tard), ils décident de tuer la personne la plus dangereuse de l’assistance : le curé qui officie [3]. Parce que c’est clairement le truc le plus intelligent à faire pour prendre l’avantage et jouer de l’effet de surprise.
Et ils se mettent à tirer dans le tas. Parce que c’est clairement toujours ce qu’il y a de plus intelligent à faire.
Heureusement, c’est le mariage de l’homme le plus rapide au monde. Il va donc pouvoir désarmer tout ce petit monde là en un clin d’œil et sauver la mise.
Mais non. Il empêche juste toutes les balles d’atteindre les invité·es et s’arrête là. D’ailleurs, malgré la quantité de Nazis dans l’attaque, pas un·e seul·e blessé·e n’est à déplorer. Ils ont engagé des Stormtroopers en fait.

Voilà. Ça fait une demi-heure que ça a commencé. Le seul moment sympa c’était la chanson de Melissa Benoist. On a droit ensuite à une grande bataille avec plein de coups de poings (du coup les Nazis laissent tomber les mitrailleuses avec lesquelles ils sont venus parce que c’est certainement plus logique de se battre à mains nues au corps à corps qu’à distance avec une arme à feu). D’une manière générale les batailles sont hyper confuses, sans lisibilité et très mal réalisées : il y a beaucoup trop de personnages pour réussir à faire quelque chose de clair. Et d’ailleurs, on n’évitera aucun cliché de réalisation du genre. Comme, par exemple, la totalité des héros et héroïnes qui marchent au ralenti en étant bien aligné·es côte à côte, lors du quatrième épisode...

Il reste donc encore un quart d’heure dans le premier des quatre épisodes et on a déjà atomisé le record du monde d’idioties. Je vais clairement manquer de forces et de courage pour raconter tout le reste en détail. D’autant que ça n’aurait pas grand intérêt. Et vous pouvez me faire confiance, le reste est du même acabit.

Mais je ne peux pas ne pas parler de LE plus grand moment. On avance un poil dans cette intrigue fabuleuse dans laquelle nos ami·es oublient d’utiliser leurs superpouvoirs et les ennemis préfèrent les faire prisonniers pour les tuer sur la planète X plutôt que sur place.
Bref.
Pourquoi toute cette attaque ?
Dark Supergirl est malade du coeur. Il lui faut une transplantation et ils ont donc enlevé notre Supergirl pour lui filer son coeur.
Ok.
Eobard (le méchant de la saison 1 de The Flash qu’on croyait mort pour la 72ème fois mais en fait non) va commencer l’opération. Tenez-vous bien. Il a une petite scie circulaire électrique pour réussir à couper la peau de Supergirl. En toute logique pour gagner du temps, Felicity coupe l’électricité et l’opération est interrompue.
Ok.
Eobard est pas content, Dark Oliver (qui est le nouveau Führer) n’est pas content non plus. Ils réussissent à attraper Felicity, l’obligent à remettre l’électricité. L’opération peut reprendre et, tenez-vous bien, vraiment, Eobard attrape un scalpel…. Un truc pas électrique qu’il avait depuis le début… On a passé la presque totalité d’un épisode sur une panne d’électricité pour RIEN... C’est même plus de la perte de temps artificielle à ce niveau là de compétition...

On passe à la fin ? Parce que le reste n’a aucun intérêt.
On se retrouve sur une pelouse, Barry et Iris vont se marier. Sans personne. Enfin, juste Oliver et Felicity. Mais il n’y a plus personne pour les marier. Alors Barry va chercher Diggles, resté à Star City (on ne sait toujours pas pourquoi il n’était pas invité ni ce qu’il faisait de plus important pendant que ses copains et copines étaient tous et toutes malmené·es) pour qu’il puisse les marier.
À cause de la grande vitesse de Barry, Diggles vomit sur la pelouse mais c’est pas grave, on va quand même faire le mariage là. Et c’est le moment que choisit Felicity pour changer d’avis. Finalement elle veut bien se marier… (non mais sans rire). On a donc droit à un double mariage. Et Diggles connait tous les deuxièmes prénoms des quatres protagonistes. Il est trop fort ce Diggles.

J’ai failli oublier de parler de Martin Stein. Excusez-moi, il s’est passé tellement de choses captivantes… Il est mort. Voilà. On savait que Victor Graber voulait quitter la série pour chanter à Broadway. On pensait qu’il allait simplement réussir à se séparer de façon viable de Firestorm, mais non. Les scénaristes ont décidé de le tuer alors que le Waverider et Gideon ont réussi à soigner des blessures bien plus graves dans le passé mais bref… Ce n’est pas comme s’il y avait de la cohérence dans ces séries…
Mais ne soyons pas tristes.
On le reverra. Il y a 52 autres réalités parallèles…
Et si ce n’est pas ça, les scénaristes trouveront bien un moyen. Après tout, ça ne sera pas le premier mort à revenir à la vie dans l’univers d’Arrow

Sebargio
Notes

[1Cette subtilité ne concerne pas Jéjé qui prononce "iphone icks" et qui a été laissé dans l’erreur jusqu’à cet article.

[2Jessica Parker Kennedy de Black Sails. D’ailleurs, j’en profite, arrêtez de regarder The Flash et regardez Black Sails, vos neurones vous remercieront.

[3Bon, c’est peut-être pas un curé, c’est peut-être un pasteur ou un prêtre, j’avoue ne pas connaitre les subtilités.