Critique des meilleures nouvelles séries télé (et des autres)
Regarde critique sur les séries TV actuelles

Banshee - Retour sur les meilleures scènes de la saison 2 de Banshee

Bilan de la Saison 2: 10 Bonnes Raisons d’Aimer Banshee

Par Ju, le 15 mars 2014
Par Ju
Publié le
15 mars 2014
Saison 2
Facebook Twitter
Banshee est une série que j’aime beaucoup. Sans ça, je ne serais pas en train d’écrire cette introduction. C’est une bonne série dont, pour moi, chaque épisode ou presque est un vrai plaisir. Malheureusement, Banshee est aussi une série dont il m’est difficile de parler, car ce qui me plait chez elle est compliqué à définir.

Pour faire simple, Banshee est une série très fun. C’est une série très divertissante. Je m’amuse vraiment en la regardant.

Dans un sens, je ne peux pas être plus clair sur ce qui fait son intérêt. C’est fun. Mais en même temps, cela complique considérablement l’exercice du bilan, malgré tout le bien que j’ai pensé de cette saison 2. J’ai peur de tourner en rond, très vite. Et j’ai surtout peur de ne pas arriver à faire passer exactement ce que j’aime dans la série.

Fort heureusement, je ne crois pas qu’un bilan soit nécessaire.

En effet, si vous ne regardez pas Banshee cet article n’est pas fait pour vous. Allez donc lire ma critique du premier épisode, imaginez que la suite est encore meilleure, et quittez cette page immédiatement. Et si vous regardez Banshee, vous êtes déjà en train d’attendre la saison 3, vous savez déjà pourquoi la série est cool, et je n’ai pas besoin de vous le répéter à travers un bilan.

A la place, donc, je vous propose de vous remémorer avec moi des moments les plus fun de la saison 2, et de regarder quelques photos accompagnées de commentaires plus ou moins informatifs.

1 Un Lapin contre un Écureuil

lapin contre ecureuil

La fin de la première saison m’a déçu sur un point : les scénaristes ont laissé la vie sauve à Rabbit, sans doute par peur de ne pas arriver à remplacer leur principal antagoniste. (C’était ridicule, d’ailleurs, car s’il y a bien une chose dont Banshee ne manque pas, c’est de bons méchants.)

Au final, si la survie de Rabbit a effectivement entrainé une petite impression de redite cette année, elle a eu quand même un effet positif indéniable : on a pu assister à une scène où un mec qui s’appelle « Lapin » écrase un écureuil à mains nues.

Et ça, c’est merveilleux.

(Et, au passage, c’est très proche d’une scène de la saison 2 de House of Cards où un type écrase un oiseau à mains nues. Preuve indéniable de la qualité de Banshee car, comme tout le monde le sait, House of Cards est un très grande série prestigieuse).

2 Burton, le Nettoyeur à Lunettes

burton miroir

Le jour où Hood affrontera enfin Burton, l’homme de main de Proctor, sera un jour merveilleux. En tout cas, depuis le temps qu’on attend ça, ils ont intérêt à ce que ça dure au moins quarante minutes.

Mais en attendant, réjouissons-nous d’avoir un personnage aussi barré dans la série. Un personnage qui a accumulé peut-être dix répliques en vingt épisodes mais dont il est impossible d’ignorer l’existence. Un personnage qui nous a offert une séquence magique cette année : le nettoyage complet d’une chambre d’hôtel après le meurtre de Jason Hood.

Ecouteurs sur les oreilles crachant de la musique classique, sourire flippant dans un miroir, flagellation et tâches ménagères, cette scène avait TOUT ce dont vous pouvez rêver chez un tueur élégant à la limite de l’autisme !

3 Une Réalisation Léchée

lili simmons

(Je suis sûr que j’aurais pu trouver un titre de paragraphe plus drôle. J’étais vraiment à deux doigts d’y arriver. J’ai un meilleur jeu de mot idiot sur le bout de la langue.)

Cette année, Greg Yaitanes (le réalisateur principal et showrunner de la série) a découvert une nouvelle fonction dans son logiciel de montage. C’est un bouton qui lui permet de passer d’une scène à l’autre, avec un fondu délicat, et de diffuser, en gros, deux scènes intercalées l’une dans l’autre. Ou trois scènes l’une dans l’une dans l’autre. Il en a mis partout.

Et des fois, c’était chouette !

D’autre fois, c’était un peu nul. Ou compliqué à suivre, parce qu’on enchainait des scènes diffusées dans un ordre non chronologiques avec des scènes complètement imaginées.
C’est dur à suivre, Banshee.

Bref, en particulier, et puisqu’il fallait bien que je trouve une photo pour illustrer ce procédé, il y a un prégénérique très chouette entièrement sans parole, avec ce style de réalisation. Ce n’est pas ma faute si c’est une scène de masturbation.

4 Blasphème !

racine

Banshee, c’est aussi une série où Zeljko Ivanek pisse sur une église.

Je n’ai pas été fan, du tout, du premier épisode de la saison (trop bavard). Un Previously on Banshee un peu long aurait tout aussi bien fait l’affaire. Mais en attendant, il nous a quand même permis de voir Rabbit et son Écureuil, et Racine qui pisse sur une église dans une scène à la symbolique très... subtile ?

Banshee, ou les petits bonheurs simples de la vie.

5 Le Grand Indien Intégriste

indien

Le Grand Indien Intégriste qui est apparu dans une paire d’épisodes cette année (et reviendra pour notre plus grand plaisir en saison 3) était très amusant. Bien plus que l’Albino Géant Tout Nu de la saison 1 (également de retour dans le final, de façon superflue donc indispensable).

Et c’est tout ce que j’ai à dire là-dessus.

J’en profite donc pour revenir sur quelque chose que j’ai oublié d’aborder deux paragraphes plus tôt : je suis presque sûr que Lili Simmons est une très mauvaise actrice.

J’aurais mis un peu de temps à m’en rendre compte, sans doute distrait lors de ses apparitions, mais après l’avoir vue dans True Detective il y a quelques semaines, j’ai bien été obligé de me rendre à l’évidence. En fait, Lili Simmons ne joue pas un personnage apeuré, une jeune femme détruite par les circonstances et sa famille, complètement renfermée sur elle-même.
Non, elle ne joue pas tout court.

Du coup, même si j’aimerais bien encourager Rebecca à s’émanciper et à se venger, et espérer qu’elle réalise que c’est une mauvaise idée de se taper son oncle psychopathe, je n’y arrive pas. Il n’y a rien derrière ses yeux. Jamais. Et c’est dommage.

6 La Baston dans un Couloir

baston couloir

Les scènes de baston de Banshee sont les meilleures de la télévision.

J’aurais pu remplir tout cet article rien qu’avec elles. Il n’y en a malheureusement pas eu d’aussi longues qu’en saison 1 (avec le champion de Free Fight, ou Carrie contre le tueur ukrainien), mais il y en a eu beaucoup quand même. Celle contre l’Indien Intégriste, celle dans la prison pour femme, celle avec Sheeeeevan et son ex-mari, celle sur la route avec les camions, celle qui clôt la saison, et j’en oublie sans doute. Mais je me suis limité, histoire de ne pas trop me répéter, et du coup j’ai juste envie de vous rappeler celle qui se passe dans le casino, quand Hood va récupérer Rebecca.

Elle dure quelques minutes, Hood détruit au moins cinq ou six gardes et, alors qu’il se relève, épuisé, après des échanges de coups assez jouissifs en plan séquence dans un couloir... un dernier garde apparait derrière lui. Juron exaspéré de Hood. Coup de pied dans la gueule. Banshee !

7 De Bonnes Blagues

banshee bible

Dans le deuxième épisode de la saison, Sheeeeevan tabasse son ex-mari avec une bible.

Vous allez me dire que je fais une fixette sur les bastons et les signes blasphématoires, et vous avez sans doute raison, mais ce n’est pas pour ça que j’en reparle.

Non, j’en parle parce qu’à la toute fin de l’épisode, quand Hood fait son boulot de shérif (ce qui est toujours drôle) et inspecte la scène... l’image de la bible pleine de sang sur la moquette le fait marrer.

Moi aussi, ça me fait marrer !

Ce jour-là, j’ai vraiment commencé à apprécier notre personnage principal.
Ce jour-là, on est devenu potes.

8 Job en Action

job eglise

J’ai déjà parlé baston, et je ne le ferai plus, mais je ne pouvais pas passer à côté des cinq premières minutes du neuvième épisode. Job, à New York, qui s’échappe de l’église des frères Lapin.

C’était juste une séquence hyper impressionnante, du début à la fin. Et de loin ma préférée de toute la saison. Une scène d’action tellement forte et bien réalisée qu’elle éclipse totalement la scène d’action (très, très chouette) qui clôt le même épisode, lorsque Carrie et Hood vont récupérer Job à l’hôpital.

La séquence fonctionne parce qu’elle est pleine de surprise (à commencer par le fait qu’on a jamais vu Job se démerder comme ça). Elle fonctionne également parce qu’on a vraiment peur pour lui et qu’on se dit que tout peut arriver à un personnage secondaire quand on approche de la fin de saison. Par son statut de protagoniste, Hood est invincible, ça ne fait pas de doute. Mais Job ? A partir de là, le suspense fonctionne parfaitement, et il est impossible de ne pas être pris par l’action du début à la fin.

Vraiment, vraiment impressionnant.

9 Le Champ de Blé

champ de ble

Il faut que je parle, un peu, de l’épisode spécial au milieu de la saison.
Celui où il ne se passe rien.

Ou presque. Puisqu’il y a quand même deux morts, une bonne scène d’action, et une maison qui brûle bêtement. Mais sinon, à part ça, il ne se passe rien, c’est juste une heure en voiture en compagnie de Hood, Carrie, et du logiciel de montage qui fait des va-et-vient entre les scènes.

C’est chouette. Surprenant, mais chouette. Un peu chiant. Un peu joli. Indispensable dans la façon dont ça nous permet de vraiment rentrer dans la tête des personnages et de leur donner du relief, tout en étant complètement dispensable du point de vue de l’intrigue.

Une vraie expérimentation, pour le coup, qui fonctionne presque parfaitement. C’est toujours agréable de voir une série dont on attend surtout qu’elle nous divertisse essayer de montrer des choses un peu neuves.

A partir du moment où ce n’est pas toutes les semaines.

10 La Mort la Plus Spectaculaire de l’Année

pigeon costume

Quand je disais plus tôt que Banshee ne manque pas de très bons méchants, je fais allusion à plein de monde, et même à ce Méchant de la Semaine, le mec en costume qui vient récupérer Jason Hood et prend quand même le temps de nourrir les pigeons.

Un personnage à usage unique, pour un seul épisode, qui laisse une impression durable.

Et, également, la mort la plus overzetop de la saison !

Il est décapité par un camion.
L’épisode se termine sur un plan de sa tête dans un champ.
Banshee !

Ju