Critique des meilleures nouvelles séries télé (et des autres)
Regarde critique sur les séries TV actuelles

Designated Survivor - Bilan de la saison 3 avec quelques spoilers minimes

Designated Survivor (Bilan de la saison 3) : The Kief’ reste à la Maison Blanche

Par Sebargio, le 23 juin
Publié le
23 juin
Saison 3
Facebook Twitter
Le Désigné Survivant a été annulée après sa deuxième (et très moyenne, voire mauvaise) saison. Une nouvelle fois, Netflix, sur son destrier blanc, est monté au créneau pour sauver la série. Qu’est-ce que ça vaut-il le coup ou pas ?

Avant de répondre à cette question parfaitement formulée dans un français impeccable, petit retour en arrière.

Dans le Pilote de la série, Jack Bauer est le Désigné Survivant. C’est à dire le membre du gouvernement qui n’est pas invité avec ses petits copains à assister au grand discours du président, afin de préserver un élu à la tête du pays au cas où il se passerait un truc horrible et que tout le monde meure.
Genre une attaque terroriste.
Et c’est précisément ce qu’il se passe et Jack se retrouve catapulté POTUS dans un pays meurtri. Sauf que ce n’est pas Jack Bauer mais Tom Kirkman, même s’il dit « Dammit » une fois ou deux dans la série. En effet, Tom est de gauche, contrairement à Jack (il travaillait pour la FOX). Et ce, bien qu’on nous fasse croire pendant toute la série qu’il est indépendant et donc centriste. Mais personne n’est dupe.

J’avais beaucoup aimé la première saison. Sous fond de théorie du complot, de conspiration, on suivait Tom en train de lutter pour être président des USA dans un contexte très compliqué (reconstruire le gouvernement et permettre au pays de continuer à vivre). Très vite, on a vu un Tom Kirkman prendre la dimension d’un poste pour lequel il n’était pas taillé puis convaincre le pays qu’il était légitime à ce poste. 


Et c’était bien tout le problème de la deuxième saison. Tom n’était plus le Désigné Survivant mais simplement POTUS. Il était légitime et nous n’avions ni plus ni moins qu’une série politique à la Maison Blanche comme beaucoup d’autres. Je pense aussi et surtout à Madam Secretary tant Tom Kirkman me fait penser à Elisabeth McCord dans sa façon d’être et de penser (avec, il faut bien le dire, de la candeur en plus pour Tom qui découvre avec étonnement dans chaque épisode des choses qu’il ne soupçonnait pas, comme la présence de quartiers pauvres à quelques kilomètres de la Maison Blanche, pour ne citer qu’un exemple).

La saison se terminait sur l’annonce que Tom se présentait pour être candidat à la Maison Blanche, à sa propre succession donc. Et la série a été annulée, avant d’être sauvée par Netflix, pour une troisième saison de 10 épisodes.

designated survivor 3

Et sa Netflixation a eu du bon. D’abord parce qu’elle a embrassé tout un tas de sujets modernes et pour lesquels on ne peut s’empêcher de penser qu’ils sont une réponse directe à la politique actuellement en place dans le pays. Mais aussi parce que la série s’est recentrée sur l’essentiel et qu’en 10 épisodes elle n’a pas eu le temps de se perdre.

Alors oui, quelques intrigues semblent un peu bizarres et celle d’Hannah Wells est même totalement séparée du reste jusqu’à quelques épisodes de la fin et un toutéliage malheureusement prévisible mais globalement ça reste bon.

Tom Kirkman se veut être un candidat intègre qui préfère faire la « bonne chose à faire » plutôt que « la chose qui lui fera gagner des voix » et il va lutter avec ça pendant toute la saison. Le dernier épisode en forme d’introspection est particulièrement intéressant sur ce sujet.

Parmi les autres choses positives qui sont arrivées avec Netflix, je ne peux m’empêcher de parler de la scène de sexe gay entre deux hommes noirs. C’est rare de voir ça, contrairement à ce qu’on peut lire sur les réseaux sociaux, avec des personnes qui n’ont visiblement rien de mieux à faire de leur temps que d’aller râler contre cette scène. On peut parler aussi du personnage de Sacha, qui est trans (Naomie de Sense8) à qui on offre une réelle visibilité et qui permet de lancer des problématiques sur ce que c’est que d’être trans au quotidien.

À ce sujet, Netflix nous offre des témoignages de vraies personnes, filmés et intégrés à l’épisode, soit sous forme de montage vidéo à travers un écran, soit, carrément, à travers un groupe de parole. Dans l’épisode en question, Sacha assiste à une telle réunion et on voit plusieurs femmes et hommes trans témoigner de leur quotidien. Et ce ne sont pas des acteurs ou des actrices. L’actrice, elle, dit simplement qu’elle ne veut pas témoigner et qu’elle préfère écouter pour laisser la parole.

On évoque aussi les mariages forcés, le prix des médicaments (notamment de l’insuline), les raisons qui font que les gens ne vont pas voter, l’addiction aux opiacés et plusieurs autres sujets du style. Tout ça sous forme de micro-trottoirs utilisés pendant la campagne fictive de Tom. À la fin des épisodes en question, un panneau fixe nous explique qu’il s’agit de vraies personnes qui témoignent.

La ficelle est parfois un peu grosse et pas très subtile, la naïveté de Tom peut agacer et surprendre mais ça reste quand même plaisant à suivre.

Beaucoup de personnages des saisons 1 et 2 ont été Keyllerisés mais de nouveaux personnages apparaissent et sont plutôt bien vus et intéressants (ce qui n’était pas souvent le cas des nouveaux personnages de la saison 2 qui ont quasiment tous disparus, si ce n’est tous).
On notera particulièrement le docteur Green qui fait un Chief of Staff très convainquant ainsi que le personnage d’Isabel Prado dont le rôle et l’intérêt ne vont cesser de croitre pendant toute la série. Elle commence comme personnage de second plan avant de prendre de plus en plus d’importance au fil des épisodes.

Est-ce que la série aura une quatrième saison ? Pour l’instant, rien n’est moins sûr. Les scénaristes se sont laissé quelques ouvertures mais absolument rien de dramatique ni de cliffhanger. À vrai dire, la série pourrait se terminer ainsi et la fin serait très satisfaisante.

designated survivor 4

Avec cette troisième saison, le Designated Survivor devient ce qu’elle aurait toujours dû être, la série d’un homme qui doit prouver sa légitimité au risque de se perdre lui-même en chemin, et je vous encourage à la regarder, parce que cela fait sincèrement du bien de voir des séries qui traitent des sujets abordés dans la saison 3.
Si vous n’avez pas vu la saison 2 ou même la saison 1, ce n’est pas grave du tout, il n’y a, finalement, pas grand chose à savoir en dehors du fait que Tom a perdu sa femme dans un accident de voiture au cours de la saison 2.

Sebargio