Critique des meilleures nouvelles séries télé (et des autres)
Regarde critique sur les séries TV actuelles
21 Drum Street -

Mauvais virage pour Mom

Maman a un problème

Par Conundrum, le 28 novembre 2017
Publié le
28 novembre 2017
Facebook Twitter
Lorsque Mom est revenue à l’antenne, elle a apporté une petite et belle surprise : un nouveau générique. Les photos de famille de Christy qui montraient son évolution et ses enfants ont été remplacées par des photos de son autre famille, celles des femmes qui l’épaulent et l’accompagnent aux Alcooliques Anonymes.

Et cela a du sens, ses enfants ont grandi et ne vivent plus avec elle. Il était donc temps de mettre en avant la vraie force de la série qui n’a jamais été la sitcom familiale des débuts mais le soutien de ces femmes entre elles.

D’ailleurs, l’un des intérêts de ce groupe est que, contrairement aux six personnages de Friends, les femmes de Mom ne sont pas fermées sur elles-même. Elles ont un problème qui les lie, l’alcoolisme, mais ne vivent pas repliées dans un entre-soi exclusif. Il y a une galerie de personnages périphériques qui fait que la série se renouvelle créativement de manière naturelle. Jill s’essaie à être famille d’accueil, Bonnie est dans une relation stable et se découvre un frère, et Christy vient en aide à une ancienne collègue. Bref, cette saison 5 commençait sous de très bons augures.

mom season 5

Et puis, la série nous a dévoilé sa seconde surprise. Et celle ci était moins bonne. Jill, stressée par le fait qu’elle va perdre la garde de la jeune fille qu’on lui a confié a pris du poids. L’équipe de production a eu la mauvaise idée de faire appel à un fat suit, ce costume pour simuler l’obésité. Si un des acteurs de This Is Us en porte un, il y a une raison à cela, c’est pour présenter une perte de poids rapide. Ce costume n’est jamais un recours aux moqueries. Ici, d’un point de vue narratif, cet arc a du sens. Jill a changé une addiction pour une autre. Lors d’un épisode récent, Marjorie explique que les réunions d’Alcooliques Anonymes ne sont pas uniquement une lutte contre la maladie, mais qu’elles servent aussi à comprendre l’origine de son mal être.

Jill s’est renfermée, elle a menti à ses proches en prétendant avoir une vie épanouie, et elle a négligé l’importance des réunions. Elle s’est retournée vers la nourriture. Le changement était visible pour ses proches, et lorsque Jill réalise ses erreurs, elle leur demande pourquoi elles ne lui sont pas venues en aide avant. La prise de poids était un signe visible de demande d’aide, mais les femmes n’ont pas osé aborder le sujet avec elle. Tout cela est très intelligent. Une prise ou perte de poids peut être un symptôme d’un trouble plus grave, c’est aussi un sujet très délicat à aborder avec la personne qui en souffre. Ses femmes sont unies, se voient souvent, mais il y a eu un grave problème de communication entre elles. Jill leur mentait, mais les trois autres femmes ont volontairement nié un problème.

Le problème est que malgré toute la pertinence de cet arc, son exécution l’a rendu difficile à regarder. Faire appel à un fat suit dans une comédie tournée en public rappelle les horribles moments de Friends où l’humour du personnage de Monica était réduit et lié à son obésité [1].
Et surtout Mom a voulu jouer sur tous les tableaux et a utilisé la carte de « obèse = drôle = risible ». Ce n’est pas une carte qui est acceptable surtout, pour une comédie aussi intelligente que Mom.
Les premiers instants où on voit la nouvelle apparence de Jill sont particulièrement marquants. Lorsqu’elle entre en scène, ce n’est pas sous les rires du public. On entends quelques rires, mais ce n’est pas la réaction de l’audience qui prévaut. Il y a un « ohhh » de choc qui semble venir de l’affection que ce dernier a pour le personnage. Mais rapidement, les scénaristes font des blagues sur le poids de Jill. On leur donne une licence pour en rire. Puis l’humour de la situation se retourne sur l’incapacité de Christy à aborder la soudaine prise de poids avec la concernée. Dès les premiers instants, il y a une ambivalence dans la recherche de l’humour.

Oui, voir le groupe avoir des difficultés à aborder une situation sensible avec leur amie est une bonne source d’humour. Non, l’obésité de Jill n’en est pas une. Le groupe des femmes de Mom a toujours eu un côté moqueur entre elles, mais c’était toujours sur leurs attitudes et actions. Elle rient de la superficialité de Jill, du côté effacé de Wendy, de l’aspect moralisateur de Marjorie, et de la relation compliqué entre Bonnie et Christy. Elles ne nous ont pas habitués à se moquer de leur apparence, et encore moins de leur faiblesse.

La pertinence du but de l’équipe de production s’éclipse face au choix de se moquer de Jill. C’est un faux pas majeur dans un début de saison sans faute. Espérons que cet arc s’achève vite parce que nous sommes en droit d’attendre mieux et plus de la série.

Conundrum
Notes

[1Qui atteint son paroxysme dans un bêtisier de Friends où on voit Courteney Cox danser dans son costume devant les rires du public.