VERSION FRANÇAISE - "Sherlock" in french
Reportage sur le doublage de la géniale série de Moffat & Gatiss
Par Sullivan Le Postec • 7 décembre 2010
« Sherlock », de Steven Moffat et Mark Gatiss, arrive en France. Etape préalable pour le succès surprise de l’été dernier sur BBC1 : donner une nouvelles voix à ses personnages.

Steven Moffat et Mark Gatiss co-créateurs de la série. Voilà qui avait suffit à exciter notre curiosité à propos de « Sherlock » (lire notre Preview : Moffat et Gatiss réinventent « Sherlock »), diffusée en juillet et août dernier sur BBC1. Le succès avait été au rendez-vous : 7,5 millions de téléspectateurs et 30% de part de marché pour les audiences préliminaires ne tenant pas compte des visionnages différés, une audience relativement peu commune en Grande-Bretagne. Ce succès venait en récompense d’une création d’une immense qualité, dynamique et originale, servie par une distribution cinq étoiles.

La France s’y est mise à son tour : France 4 a proposé les trois épisodes en janvier, pour une audience de près d’un million de téléspecteurs. Cet été, c’est la grande soeur France 2 qui prend le relais avec une diffusion à partir du vendredi 15 juillet le vendredi soir à 20h35. Mais avant-cela, il y a bien sûr eu une étape préalable : le doublage.

Certes, on se lamentera une fois de plus du fait que le groupe public France Télévisions ait largement renoncé à la Version Multilingue qui se développe pourtant sur les chaînes privées (un comble, mais le symptôme évident du manque de moyens...). Mais il y a au moins une consolation : France Télévisions a tout de même compris qu’elle avait à faire à un programme de qualité.

Qu’on se rassure, donc : le doublage de « Sherlock » semble n’avoir rien à voir avec quelques désastres dont le fan de séries britanniques a régulièrement été le témoin ces dernières années, avec des versions françaises réalisées à l’économie (« Doctor Who », « Jekyll », on pense à vous...).

Enregistrée aux studios O’Bahamas, en région parisienne, par la société Nice Fellow, le travail sur « Sherlock » auquel nous avons assisté un après-midi, est soigné et méticuleux.
Les comédiens, Gilles Morvan et Yann Peira (respectivement Sherlock et Watson), à qui on a donné les trois épisodes pour qu’ils les visionnent avant les six journées d’enregistrement, écoutent attentivement la version originale de chaque scène avant de se lancer. Le Directeur artistique Roland Timsit est méticuleux et précis, et veille à conserver les intentions des interprétations originales. Sophie Neerman, de France Télévisions, se montre elle-même une présence attentive. Et lorsqu’elle repère dans le texte français un coupable démasqué par Sherlock qui lance un « mince » édulcoré, elle glisse même à Roland Timsit qu’il peut recommander au comédien — Patrice Baudrier — d’en faire un « merde » plus réaliste.
Nice Fellow apportera le même soin aux incrustations nombreuses de texte à l’écran, qui parsèment les épisodes de la série et sont un défi particulier de ce projet.

C’est donc dans les meilleures conditions que le public français devrait pouvoir découvrir ce bijou de la télévision britannique. Un de ceux qui montrent le gouffre qui nous sépare d’une télévision aux moyens pourtant proches des nôtres...

Voir le reportage sur le plateau du doublage

« Sherlock », trois épisodes de 90’ à ne pas manquer sur France 4 dès janvier !

La saison 2 est en écriture et sera diffusée sur BBC1 à l’automne prochain.

JPEG - 44.3 ko
Wrong !
Exemple des incrustations ingénieuses qui parsèment le récit. (Image BBC)

Réagir sur le forum « Sherlock ».

Dernière mise à jour
le 15 juillet 2011 à 21h35

S'IDENTIFIER

RECHERCHER